Bisaëlle

Une vie saine et tranquille, trop paisible pour être intéressante. Avec parfois des images de vaches.

14 juin 2017

Voilà

J'en suis donc à 40*365.25+5 jours et tout va bien.

Ce soir, taboulé chou rave - carottes en suivant la recette trouvée pour écouler un peu tous ces Kohlrabi qu'on a reçu dans notre panier hebdomadaire. Ca a un peu râlé dans la marmaille mais comme plateau télé ça s'est laissé manger. Il fallait que j'aille chercher Crapule et ses copines à la gym alors je laisse les deux autres devant les As de la jungle et Foot 2 rue, deux dessins animés hautement intellectuels. Donc autant qu'elles se nourissent sainement. D'autant qu'elles étaient privées de dessert pour ne pas s'être endormies immédiatement en dépit d'une heure de coucher tardive hier, soit 21h, oui il y a du dépassement horaire crasse au logis du bonheur.

Depuis ce WE, je ne me tiens plus de fierté, car après un bon embrigadement anti-consommation, avoir résisté à un après-midi magasin rempli de tentations, et le visionnage de 2-3 vidéos YouTube en anglais (la classe), elles se sont allègrement plongées dans leurs Lego et voici la production réalisée pendant notre grasse mat' jusqu'à 8:30 dimanche... Et ça tourne plutôt très bien.

Oui, vraiment, elles ont compris 2-3 trucs mes filles! Elles réclament maintenant des briques lumineuses pour les effets, tout n'est pas gagné. Mais on tient quelque chose...

Image de Crapouille, l'enfant-sandwich sur son Waveboard (nous ne sommes pas si rétrogrades, merci les parrains-marraines aussi!), ça y'est ça continue dans la rubrique "elles savent faire des trucs dont leurs parents sont incapables" après le flik sur la poutre pour l'aînée...

Là Didoune a bien cru que de battre son coeur allait s'arrêter...

Oui, pas de chat par ici mais des images d'enfants folledingues.

Aussi en cette période électorale, plein de sentiments contradictoires, je suis dans un trip féministe mais comme je suis plutôt de droite, et bosse dans l'industrie, je ne me reconnais pas dans toutes ces militantes "insoumises"... Et puis, hein, je suis privilégiée, planquée, en Suisse, binationale, plutôt riche, alors je ne suis pas convaincue de ma légitimité... Bref, continuons les efforts au quotidien, impliquons nous autour de nous pour faire bouger les choses en essayant de ne pas seulement critiquer les autres. Mon voisin me trouve à côté de la plaque sûrement mais donner sa voix à défaut de donner de la voix et #bekindallthetime, ça ne mange pas de pain et la plupart du temps c'est constructif.

Posté par Bisaelle à 23:05 - Tagtäglich - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire